Conception  et  Design Rudy.DBS - 2008         

  Dis moi ...


  retour                 





Pourquoi dit-on petit-déjeuner, déjeuner, dîner , souper ?
Louis XIV dînait à 13 heures. Et en ce temps là, le premier repas du matin s'appelait le déjeuner. Et le repas du soir, le souper.

Mais fin XVIIIe - début XIXe siècle, à Paris, la société "mondaine" dînait de plus en plus tard : 13, 14, 15, 16 h et plus.
Cela entraînait souvent un dédoublement du déjeuner et faisait dire en province que les Parisiens, à force de retarder l'heure de leur dîner, finiraient par ne dîner que le lendemain.

Le premier repas prit ainsi de nouvelles appellations : déjeuner du matin, premier déjeuner, déjeuner à la tasse, tandis que le second repas s'appela : second déjeuner, déjeuner dînatoire, déjeuner à la fourchette.

Et c'était aussi le temps des fameux salons littéraires et autres comme ceux de Mme de Staël et Mme Récamier où l'on y dînait (repas principal) plutôt le soir jusque bien tard de sorte que les joyeux noceurs se levant tard le lendemain "déjeunaient" (sortir du jeûne) vers midi.

De là est venue cette malheureuse déviation purement parisienne de l'appellation des repas. Pauvre langue française !

Mais les appellations originales (déjeuner, dîner, souper) sont toujours utilisées en Belgique, en Suisse, au Québec, en Acadie, en France régionale comme chez les " Cheutemis" ( Ch'tis du Nord et du Pas de Calais) ainsi qu'en  Lorraine .

Ceux là  représentent une forte proportion  de francophones , bien loin des " mondanités parisiennes " !

En effet déjeuner  , c'est bien sortir du jeun de la nuit donc prendre son premier repas le matin.

Aussi tel que je pense et converti franc dès que j'entends euro , je déjeune le matin , dîne le midi et soupe le soir , M'sieu Dames! ...   ( Papy fait de la résistance )


Quelques réponses  parfois complexes aux questions souvent anodines